projets

en parcourant blogs et journaux, le lecteur ressent une certaine torpeur malgré l’absence de canicule, comme si l’ensemble de la société mondiale faisait la sieste, et il ne s’agit pas d’une sieste crapuleuse, en parcourant les rues, le marcheur ne croise guère de touristes en goguette, les soirées semblent écourtées, les amateurs de spritz s’adonnent certes à leur dépendance mais n’émettent guère de rires, les dragueurs estivaux semblent s’être évanouis dans les limbes de leur paresse sexuelle, laissant à leur sensualité le choix entre la vision de vidéos pornographiques et de bandes annonces dystopiques,

sur le plan politique, il ne se passe guère de choses non plus, Monsieur Trump n’étant pas au mieux de sa forme intellectuelle, Monsieur Xi ne répondant que mollement aux molles saillies de Monsieur Trump, Monsieur Macron ne manifestant guère ses désirs d’Europe, Madame Merkel préparant vaguement sa succession, Monsieur Poutine n’émettant guère de menaces, des guerres se poursuivent ici ou là mais aucune grande gueule ne s’élève plus pour les condamner ou proposer des plans de paix,

quant à l’auteur de ce blog, s’il émet quelques projets, il ne parvient guère à rassembler autour de son projet de convention à Madère, beaucoup des personnalités pressenties émettant des réserves autour de la possibilité de trouver un transport leur permettant d’atteindre l’archipel, d’autres se disant incapables de puiser en eux la teneur de leur intervention même si le thème pressenti – une minute avant de mourir – leur paraît appartenir à leur domaine de compétence,