mon essencerie

mon funérarium, il était normal, et même convenu, que je vous le présentasse en noir et blanc, comme il est convenu de le dire, mon funérarium et puis maintenant mon essencerie, je fais tout dans le désordre, suivant l’ordre de mes modestes pensées », voilà ce qu’en dit aujourd’hui MK, à propos de la route qu’il suit, MK qui vient de faire la connaissance de Léonardo Vaccarèse, chez Arnaud Carbonnier,

trois nouveaux personnages dans un seul paragraphe, ce n’est ni recommandé ni recommandable, dans la vie réelle, trois inconnus croisés pour la première fois restent des inconnus, sauf à prendre langue avec l’un d’entre eux, à échanger durant quelques minutes]

dans le sous-ensemble du réel que l’on nomme en général le web, le lecteur curieux pourra trouver trace d’Arnaud Vaccarèse et de Léonardo Carbonnier – pardonnez cette permutation un peu facile –, le lecteur pourra se perdre, comme il est admis, le lecteur pourra s’égarer et oublier le motif de ses recherches, en revanche le regardeur pourra concentrer son attention sur la photo et en examiner les nombreux détails, d’un immense intérêt, sauf pour ceux qui ont décidé que la vie, ça fait chier, vraiment trop chier, le regardeur fermera les yeux et se laissera caresser par la chaleur du soleil, le lecteur regardeur se laissera emporter par le sommeil et, acceptant l’éventualité d’un immédiat dernier souffle, il laissera les Pompes funèbres générales s’occuper de son corps,

Auteur : Francis J

Écrivain photographe ou photographe écrivain

4 réflexions sur « mon essencerie »

  1. la pub phénix en face du funérarium je trouve ça pas mal. Et puis si le bistrot est fermé le carwash est ouvert. Passer au carwash auto après avoir fumé un bon bédo c’est toujours bien. Il faut juste être le passager.

  2. A picture of transformations:
    the road that takes us from here to there, the morgue where the soul separates from the body, the gas station that adds new energy to our vehicles, the car wash whether the dirt is removed … and last but not least: iphenix, the bird that rises from the ashes … A lot of transitions that you can see here. And in this sense, photos themselves are, after all, a kind of transit zone for our senses and thoughts.
    Greetings
    Uwe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s