between steps

ce jour-là, mon épouse et moi sommes à Berlin. pour elle, c’est la première fois. pour moi, je ne saurais dire. je me rappelle seulement que j’y suis d’abord allé avec Dieter, je me rappelle qu’il connaissait la ville côté est et côté ouest comme sa poche, je me rappelle qu’on cachait des DM dans nos chaussettes pour passer à l’est et y acheter des disques, des LP, très bon marché, toutes sortes de disques, je me rappelle y avoir assisté à un concert de Ernst Ludwig Petrowski, un musicien de free jazz est-allemand, dans une sorte de club où la fumée était à couper au couteau. on y fumait toutes sortes de plantes, c’était contraire aux clichés qu’à l’ouest on nous foutait dans la cervelle,

ce jour-là, nous avons rendez-vous dans l’après-midi avec Dieter et sa femme Sonja dans un jardin un peu chicos pour babas plus très cools, babas vieillis et aux poches bien remplies, le jardin d’un salon de thé près du Ku’damm, mais à l’instant où cette photo a été prise je fais visiter à ma femme ce qu’il reste du mur, de ce que l’on en a fait, une attraction pour touristes comme partout ailleurs, comme si l’on nous préparait à faire de nous des touristes pour la vie, faute de boulot, mais à condition d’avoir suffisamment de fric pour voyager, à condition d’avoir tiré le bon numéro,

ce jour-là, ma femme tire photo sur photo qu’elle va whatsapper aussitôt à ses amis au Brésil, et moi je tire de-ci de-là en espérant pouvoir en tirer quelque chose plus tard, pouvoir en mettre une sur mon blog par exemple, en pensant que ces quelques photos m’aideront peut-être à penser un peu plus juste, sans savoir que ça n’a aucune importance puisque je vais bientôt crever, que mes rares lecteurs y jetteront leur regard sans y penser entre deux clics, comme je le fais moi aussi en parcourant le monde, qu’il soit virtuel ou soi-disant réel, ce jour-là je profite du soleil et c’est bien la seule chose au monde qui vaille,

Auteur : Francis J

Écrivain photographe ou photographe écrivain

3 réflexions sur « between steps »

    1. thanks Elaine and don’t worry about me. when i say i’m dying soon, it’s just statistics. sometimes i would like to live at least 100 years more, but it looks a bit optimistic 😊

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s